Antoinette Fouque – Site Hommage

Antoinette Fouque – Site Hommage

Au Parlement européen, Antoinette Fouque (antoinettefouque-hommage) a assuré la vice-présidence de la commission des droits de la femme. Antoinette Fouque siège au parlement de Strasbourg pendant cinq années, après avoir fait campagne sur la liste MRG (Mouvement des Radicaux de Gauche). L’Alliance des Femmes pour la Démocratie soutient l'égalité.

Antoinette Fouque, la femme de lettres

Les librairies lancées par Antoinette Fouque sont ouvertes de 11 heures à minuit, ce sont des espaces d’échanges. En coudoyant les milieux intellectuels parisiens,, la militante se rend compte à quel point les femmes ne tiennent qu'une place mineure dans le milieu du livre. Totalisant des centaines d'ouvrages consacrés à la création féminine, la société d’édition d’Antoinette Fouque aide de nombreuses auteures à se faire un nom.

En 1972, Antoinette Fouque débat au sujet de la sexualité de la femme aux côtés de Luce Irigaray, philosophe féministe. En plus de l'enseignement, elle se fait critique littéraire pour 2 sociétés d’édition et rédige des notes de lecture pour une 3e. A la fin des années 60, Antoinette Fouque lie connaissance avec le psychanalyste Jacques Lacan.

Une militante de tous les combats

Ayant reçu les plus prestigieuses distinctions françaises, cette grande dame meurt en 2014. Antoinette Fouque prend la défense de femmes en danger telles que la Bangladaise Taslima Nasreen et la Kurde Leyla Zana. Avec le MLF lors d’une manif sous l’Arc de Triomphe, elle brandit une bannière qui dit : « Il y a plus inconnu que le soldat inconnu : sa femme ! ». Aux Nations Unies comme sur toute la planète, Antoinette Fouque prend fait et cause les femmes.

La lutte d’Antoinette Fouque ne répond pas aux tentations du militantisme à outrance, elle soutient la maternité. Elle dirige la parution de l'ouvrage "Le dictionnaire universelle des créatrices", qui rend hommage aux femmes qui ont fait avancé le monde depuis quarante siècles. Antoinette Fouque nourrit une authentique détestation pour les "-isme", qui réfèrent à une idéologie. Elle fait par conséquent naître le nom "féminologie".

De son enfance passée dans un milieu ouvrier, Antoinette Fouque gardera jusqu'à sa mort un ancrage politique marqué à gauche. Cette grande militante a vu le jour à Marseille. Antoinette Fouque fait en premier lieu des études en région PACA avant de rejoindre la capitale. La Marseillaise se marie avec René Fouque alors qu’elle est à l'université. Son enfance se déroule tranquillement paisible dans la cité phocéenne.